Bus Métro RER Métro


Alléluia ! Alléluia !

Presque tout s’est bien passé ce matin.

J’ai eu un bus très vite, le métro rapidement, j’ai raté un RER mais le suivant est arrivé au bout de deux minutes, il n’y avait pas trop de monde, les gens étaient corrects. J’ai juste foiré ma correspondance entre le RER et le métro à cause d’une fausse bonne idée et comme d’habitude la ligne 1 était très chargée.

Je m’étais mis un bon petit coup de Anthony Hamilton dans les oreilles, suivi de 9Ice et Koffi Olomide, tout ça fait du bien là où ça passe donc je suis sortie de mon périple sous-terrain en assez bonne forme et ô surprise, je suis arrivée au bureau en avance et la 1ère. Wouhhhhhh !

Je suis connue pour être souvent en retard et parfois en avance, j’ai du mal à être pile à l’heure.

C’est banal tout ça mais pour une fois, j’ai envie de dire que les transports en commun ont bien fonctionné aujourd’hui et que mes congénères se sont montrés corrects (on m’a bien poussé un peu sur la une mais c’était léger).

C’est rare et ça fait du bien !

En général soit je rate le bus parce que j’ai traîné et/ou il est en retard. Très, trop souvent, on attend des lustres puis trois, quatre, voire cinq bus se présentent à quelques secondes d’intervalle et souvent seul le premier s’arrête, déjà bondé et les autres partent à toute vitesse (quand personne ne descend)alors qu’ils sont beaucoup moins chargés que le premier.

Quand on arrive au terminus, le chauffeur n’ouvre que les portes centrales donc les gens se poussent, s’empoignent, trépignent. C’est désagréable et lent mais j’ai vu pire sur d’autres lignes.

Ensuite il faut éviter de trébucher entre les autres bus qui arrivent, les camions de livraisons, les journaux gratuits, la chaussée mal faite et les mendiants.

En général je prends l’ascenseur pour descendre vers le métro. Seulement, je suis déjà restée coincée dedans plusieurs fois. En plus les portes sont lentes à se fermer donc il y a souvent des retardataires qui arrivent à s’infiltrer (moi y compris) ce qui ralentit d’autant plus l’affaire et déclenche les bougonnements et récriminations de certains.

Après ça, selon les heures, ça se bouscule un peu ou beaucoup pour monter dans la rame. Mais, mais, mais, c’est la ligne 14 et elle est super donc ça compense. A côté, la 1, la 7 ou la 13 sont épouvantables.

Une fois arrivée à la Gare de Lyon, c’est la guerre, ça pousse, ça crie, ça se cogne, ça tire…

Dès qu’on a réussi à s’extraire du point chaud il faut courir vers la ligne A pour souvent, se défendre contre les agressions en tous genres : poussées, coups, griffures, accrochages, insultes, chaleur, poussière, souffles des trains et bien d’autres.

C’est harassant.

Les gens sont désagréables, impolis, mesquins, méchants, de plus en plus. Beaucoup ne veulent pas respecter les règles élémentaires et prennent même des risques en tentant d’entraver la fermeture des portes, ils croient qu’ils ont le droit de malmener les autres, de les piétiner et de les écraser. C’est devenu habituel et normal.

Vendredi dernier j’ai dit à une jeune fille qui me poussait violement q tandis que je résistais qu’il n’existait pas de droit à pousser les autres ; elle a fait des yeux ronds l’air surpris.

J’ai envie de dire aux autres, et je le fais parfois que non, ce n’est pas normal de pousser, encore moins en plantant ses coudes ou ses genoux dans le corps des autres, non on n’a pas le droit d’aboyer comme des chiens, non on n’a pas le droit de tirer les gens par leur chemise, on n’a pas non plus le droit de leur cracher dessus ni de massacrer leurs orteils.

On peut demander poliment aux autres de bien vouloir se décaler légèrement, on peut leur dire avec correction que leur cartable nous pèse sur les pieds ou que vu l’affluence il conviendrait qu’ils se tiennent à la barre centrale plutôt que de s’y adosser, etc.

Quitte à passer pour une looseuse parce que je suis polie et correcte, je le fais quand même.

Je crois également que par moments on doit attendre le train suivant même si ça nous retarde un peu, plutôt que de créer une mauvaise ambiance, empêcher la fermeture des portes en se mettant soi et les autres en danger et finalement retarder des centaines de personnes.

Du côté de la SNCF et de la RATP, je suis convaincue qu’il ya un travail à faire sur l’organisation des « usagers » dans les rames.

Je songe à leur proposer mes services pour mettre en place des règles de positionnement très simples dans les véhicules en cas d’affluence, de façon à pouvoir transporter un maximum de personnes dans le meilleur confort.

Bien entendu, cela nécessiterait la coopération des uns et des autres mais on peut très bien imaginer une opération joyeuse et ludique pour faire passer ces messages simples, suivie d’une phase de rappel à l’ordre puis de sanctions strictes.

Cela tient de l’éducation civique mais je crois que ceux qui foirent tous les jours peuvent encore se rattraper si on les aide à réaliser que non seulement ils font du mal aux autres mais qu’ils ne se font pas de bien avec leurs mauvais comportements, signe de l’individualisme qui règne, dans la négation du bien commun.

« Transport en communs », c’est pour tout le monde mais en Ile de France c’est option « Chacun s’assoit (ou pas d’ailleurs), Dieu le pousse », surtout les autres en fait.

Mine de crayon, tout ça me bouffe 2 à 3 heures de vie par jour, en générant, stress, frustration, agacement, mauvaise humeur, hématomes, blessures… Peux mieux faire c’est sûr.

Bon allez, ça s’est bien passé aujourd’hui, c’est rare et ça fait du bien !

Un de ces jours je vous parlerai des pervers du métro, ils sont nombreux et dégoûtants.

2 réflexions sur “Bus Métro RER Métro

  1. Oh oui parle moi des pervers du métro… J’adore !
    Sans rire, je me suis fait la ligne 1 + ligne 13 pendant un an, je n’en pouvais plus !
    J’ai taté de la ligne C aussi, pas mal non plus. Je te comprends fort bien !

    J'aime

  2. Mamamia, 1+13, c’est trop pour un seul homme!
    Je suis entre deux stations du RER C mais je l’évite soigneusement.
    Le plan est affreusement compliqué, j’ai toujours du mal a comprendre quelle direction je dois prendre, il n’est pas assez fréquent et en plus le parcours, les stations et les trains sont particulièrement glauques.
    Ça me fait déprimer. J’ai l’impression d’être au fond d’une mine de charbon, dans des gares désaffectées ou des squats.
    Brrrrrr.

    J'aime

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s