9 réflexions sur “Mon Afrique du Sud/ My south Africa : Mikhael Subotzky, Part 2

  1. Univers interrogateur cette Afrique du Sud, qui cache sa vraie face malgré la chute de l’apartheid. Dans les prisons de ces tristes images, la majorité des détenus est constituée par des noirs comme s’ils étaient l’incarnation des vices les plus criards de la société moderne, ou l’échantillon dangereux de la cohabitation, de la violation des Droits de l’homme et du progrès social.

    J’aime

    • Il y a une criminalité terrible dans ce pays.
      Hélas, comme aux États-Unis, en Nouvelle Zélande, etc, les autochtones sont sur-représentés dans les prisons, parmi les drogués, les alcooliques, pour les problèmes en général.

      J’aime

  2. Mais ces artistes ne représentent pas la part belle de la société malgré leurs talents. Ils vivent au fond du tonneau, à peine, leurs noms se font entendre. Il y a encore du chemin à faire dans cette Afrique du Sud où le degré de scolarité le plus faible est malheureusement recensé dans les familles noires. A quoi va-t-on assister dans les années à venir ? L’événèment fâcheux et honteux de la mort des mineurs, il y a peu, est une nouvelle page noire écrite, après la chute de l’apartheid. Nelson Mandela n’avait droit de vivre cette boucherie avant sa mort. Mais l’acte est posé, il faut le consommer et en assurer les conséquences.

    J’aime

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s