Divaguations d’une mauvaise hôtesse


Oui, je reconnais devant mes frères que j’ai péché.

J’ai disparu, j’ai déserté, j’ai paressé, je n’ai pas répondu (je m’y suis remise timidement).

 

 

J’étais notamment préoccupée par des affaires qui sont en train de « partir en couilles » on peut le dire.

C’est bête et puéril mais je me demande à nouveau ou encore comment peut-on être aussi méchant? Comment peut-on être aussi mauvais, mesquin, dangereux, déloyal?

Pourquoi les africains excellent-ils dans ces arts négatifs?

 

 

Sur un terrain plus positif je me demande pourquoi vous continuez à venir aussi nombreux visiter le blog et y laisser des commentaires.

Bien entendu, vu que c’est quasiment le silence radio de mon côté il y a moins de messages et moins de « J’aime » mais les visites sont toujours nombreuses, voire parfois plus que lorsque je publie.

Je dois dire que cela me fait du bien au moral, c’est réconfortant.

Ça me donne l’impression peut-être illusoire que tout ce que je fais, tout ce que je dis, tout ce que je pense, tout ce que j’aime et moi-même n’est pas forcément nul, inintéressant et voué à l’échec.

Encore une fois, ça fait du bien. Merci!

 

 

Certains changements sur WordPress m’ont quelque peu troublée mais certains autres ont fait un peu plus connaître le blog et m’ont permis de découvrir des blogs super qui vont bientôt rejoindre les listes de blogs que j’aime.

J’ai également fait quelques bonnes rencontres « en vrai » et je vais bientôt refaire le ménage dans mes contacts divers et variés.

Parallèlement je dois m’améliorer sur mon temps et la qualité des réponses que j’apporte à ceux qui comme vous, me manifestent de l’intérêt, de l’amitié, de l’amour.

Je suis totalement défaillante depuis un certain (long) temps.

 

 

D’ailleurs il faut que je change sur certains aspects.

Là j’ai envie de dire non, merde, fuck, c’est moi qui décide, je fais ce que je veux même  si ça peut éventuellement peut-être un jour se terminer tristement, brutalement ou avec fracas.

J’ai envie de dire ok, vous savez quoi, ce n’est peut-être pas pour toute la vie, cette chose ou cette personne mais j’ai envie et besoin de profiter des 3 h qui peuvent être intéressantes, des 15 jours cool ou des 6 mois super que ça peut fonctionner.

Est-ce un crime?

 

 

Je veux sortir de prison.

Je veux vivre, quoi. Un peu. Au moins.

 

Ça vous est arrivé? Au sens propre? Au sens figuré? Que s’est-il passé?

 

 

 

A très bientôt.

Délé

 

PS : Je veux un amoureux, toujours!

 

R (3)

15 réflexions sur “Divaguations d’une mauvaise hôtesse

  1. J’ai eu aussi ma période de calme et de silence,comme toi.Que ça fait du bien!tout le monde te réclame après puisque les gens s’habituent à ce que je donne mon avis pour tout et rien.Je ne suis pas sure de comprendre ta diatribe contre les africains en particulier.Que se passe t-il MISS?as-tu eu un chagrin d’amour.Tu as bien le droit d’etre au repos sans avoir à te justifier,tu sais.P.S.Un petit conseil d’amie en amour:choisi de préférence un homme qui te convienne pour éviter de souffrir inutilement.Parole de femme.

    J’aime

    • J’ai vu que tu t’étais éclipsée.
      En ce qui concerne l’Afrique et ses ressortissants je ne veux pas entrer dans les détails ici et pour l’instant.
      Chagrin général, méchanceté générale également.

      Je ne culpabilise pas forcément de consacrer moins de temps à ce blog, c’est surtout de ne pas répondre aux commentaires qu’on prend la peine de me laisser qui me gêne.
      Ce d’autant plus que je mettais un point d’honneur à répondre à mes interlocuteurs.

      Je te fais des bisous.

      J’aime

  2. Bien sûr que vivre dans le négatif, c’est mourir. Et ton mot d’aujourd’hui est là pour te libérer, tu fais signe que tu veux vivre positivement, avec ta valeur, avec des gens qui t’aiment quoi qu’il arrive. Tu désires aussi un amoureux, alors, c’est important que cela se passe bien, et que d’abord que tu ne te dévalorises jamais toi-même, même si l’atmosphère est moins bon.
    Une belle journée à toi Miss AYO DÉLÉ.

    J’aime

  3. Chacun de nous a des hauts et des bas dans la vie. Des fois on se sent prisonnier de certaines choses qui nous ne plaisent pas et on veut se révolter, se libérer, laisser tout tomber. On s’éloigne, on s’isole… Mais après, le calme revient et avec lui, on revient à ceux que nous aimons, à ceux qui nous soutiennent et nous disent qu’ils sont là, pour nous, pour nous nous tenir encore compagnie. Tu n’es pas la seule à connaitre ces moments et sache que ton absence ne passe pas inaperçue.

    J’aime

  4. oh ne t’en fais pas l’essentiel est ailleurs et là où tu te sens bien surtout. Je suis comme toi depuis quelques temps, partout et nulle part à la fois. On me trouve plus souvent aux abonnées absentes qu’autre chose et pourtant les occupations ne manquent pas si tu savais. Depuis qu’il a fait beau, l’envie d’en profiter est encore plus intense qu’avant même si le retour de la pluie nous est tombé dessus ;). Je te souhaite un excellent week-end, fais selon tes envies et ton temps libre c’est tout ce qui compte après tout car on n’a qu’une vie. Gros bisous 🙂

    J’aime

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s