Radio Ayo Délé : Merde, nous sommes noirs/ Fuck, we are black


En français

Je ne me suis pas écoutée, je ne sais pas ce que ça donne, je suis enrhumée et j’ai mal à la gorge donc il se pourrait que ce soit bizarre.

In English

I haven’t listened to myself, I do not know what what it looks like, I have a cold and a sore throat so it could be strange.

 

 

 

 

bouche blessure bouche blessure

23 réflexions sur “Radio Ayo Délé : Merde, nous sommes noirs/ Fuck, we are black

    • C’est vraiment triste et étonnant pour moi de réaliser à quel point une partie de la population se sent indexée en permanence, souffre d’une maladie chronique et aiguë à la fois.
      Je sens aussi, que c’est un désavantage d’être noire mais c’est n’est plus quelque chose qui me saute à la figure à chaque instant.

      J'aime

      • Ce n’est pas que ça saute à la figure. C’est simplement qu’il faut en être conscient et le garder en tête. C’est aussi handicapant qu’être une femme. je ne parle pas de la femme noire. Si en plus elle est musulmane… Et pourtant, ainsi va la vie. Garder cela en tête permet de transformer cette soit-disant faiblesse en force. L’oublier, c’est un peu se laisser dépasser.

        J'aime

      • Je sais bien que c’est difficile, j’en souffre moi aussi par moments, on me fait des remarques, on m’ignore, on parle de négresse ou de bougnoule, je n’oublie pas mais je ne m’y réfère pas en permanence et je n’ai pas systématiquement l’impression que les gens agissent avec moi tout le temps en fonction de ma couleur, je ne suis pas convaincue que tout le monde est en train de se dire que je suis une bougresse de femme de ménage analphabète qui ôte le pain de la bouche des français. Tu comprends?

        Pour autant, en entreprise, une bonne partie des gens à qui on ne m’a pas présentée et ce bien que je n’en n’aie pas l’air (je crois), ont tendance à s’imaginer que je suis femme de ménage ou standardiste. Certains l’avouent tout de suite, d’autres au bout de quelques mois ou jamais mais je sens des trucs, ou j’entends des choses, je ne suis pas totalement inconsciente.
        A l’école, longtemps enseignants et élèves ont cru que je mentais quand je disais la profession de mon père, tellement on n’imaginait pas un noir africain là.

        Bref, c’est violent, c’est nul, ça doit changer.

        J'aime

  1. Heureux d’entendre ta belle voix. Pour nous, les musulmans, on nous apprend qu’il n’y a pas de différence entre un blanc et un noir que par la foi et par conséquent par le travail. La personne est évaluée par ce qu’il fait et non par ce qu’il est. Dommage que certaines personnes jugent les gens d’après leur couleur ou leur race.

    J'aime

  2. Triste réalité comme tu dis :(, je peux comprendre qu’un malaise s’installe après cela, que dire de plus sinon être d’accord avec toi. Toute discrimination autant que les violences sont insupportables comme le manque de respect vis à vis de son prochain, ces sentiments grandissent de jour en jour et on ne peut que les déplorer. Où va le monde d’aujourd’hui ??? C’est la question que je me pose chaque jour et je n’en ai pas la réponse. Je te souhaite une Bonne Fête du muguet malgré tout cela. Encore merci pour ta visite, j’étais ravie de t’entendre 😉

    J'aime

    • Fais-nous écouter ta voix toi aussi!

      Je ne sais pas non plus où va notre monde, j’espère qu’il progresse malgré tout.
      C’est lent mais en y repensant je me dis que maintenant on n’est plus enchaînés, on a le droit de parler, de marcher dans la rue, de partager les équipements publics avec les autres…

      Bonne fête chère Mélodie!

      J'aime

  3. C’est intéressant cette question. Et ta voix oui est belle et tu t’exprimes bien. Je ne sais pas. La couleur de la peau pour moi ne fait que mettre une beauté différente sur chaque personne, et quelle beauté les noirs possèdent, physique, autant que spirituelle. Mais un blanc, un noir, un brun, un jaune pour moi n’est pas garanti de rien avant que je n’apprécie la personne elle-même, sa richesse, ses particularités, le bon ou le moins bon qui l’habite.
    Merci de ce topo.

    J'aime

  4. Comme les autres, je constate que tu as une jolie voix.
    Entendre la voix d’une personne dont on ne connait que la photo est toujours une surprise car rien sur la photo de permet d’imaginer la voix de la personne.
    Asiatique foncé ? peut-être un tahitien.
    Je crois que ce qu’il y a de pire dans le « racisme » qu’il soit ethnique ou social ou les deux (le » dealer ») c’est qu’il arrive à enfoncer ses propres stéréotypes dans la tête de ses victimes.
    Du coup ces dernières se sentent en position d’infériorité quoi qu’elles fassent.
    Je ne suis pas croyant, mais, pour le coup je dirais que c’est un processus proprement Démoniaque.

    J'aime

    • Démoniaque, carrément !
      C’est vrai que c’est très vicieux, toutes ces idées négatives s’instilent dans nos esprits sans que nous nous en rendions comptent, y demeurent et prolifèrent.

      J'aime

  5. j’ai découvert ta voix aujourd’hui et elle est vraiment agréable !!! et elle n’a aucune couleur là pour moi 🙂
    tu vois moi je suis « blanche » et pourtant à la fac on m’a souvent prise pour une maghrébine et plus aussi, et dans ces moments là j’ai bien sentie que je n’étais pas considérée de la même façon… bref, ici ce que je trouve triste c’est que cette petite fille risque d’hériter de ses parents un sentiment de stigmatisation et de rejet…

    J'aime

    • C’est justement ça que j’ai trouvé violent pour elle. Sa vie a basculé d’un coup. Elle est devenue « noire » donc problématique d’une minute à l’autre et ça va certainement rester.

      Merci pour la voix.
      On m’a souvent dit que je n’avais pas d’accent particulier, ça me convient.
      Mon nom de famille est neutre, ce sont mes deux premiers prénoms et mon lieu de naissance qui me « trahissent » et suscitent questions, rejet et fantasmes (quand je ne suis pas face aux gens, qui ne voient donc pas ma couleur).
      C’est peut-être ridicule, défaitiste ou que sais-je encore mais je songe à ne pas mettre des prénoms africain en premier à mes futurs enfants. D’un côté je me dis que c’est très bête, que c’est un renoncement grave (dans le cas où le père et moi en aurions envie) mais je sais que cela faciliterait la vie des enfants. Idem pour le lieu de naissance.

      Mes parents ont un ami qui a décidé que ses enfants ne porteraient pas de prénoms coloniaux (occidentaux/catholiques); ils ont tous uniquement des prénoms africains.

      Ton histoire me fait penser à Malika Ménard, une ancienne Miss France qui a souvent été prise pour une maghrébine à cause de son prénom que sa mère lui a donné simplement parce qu’elle le trouvait joli.

      J'aime

  6. Très touchée par ce témoignage !
    Les deux histoires sont choquantes et violentes !

    Elles ne reflètent absolument pas « ma » réalité ; peut-être que je vois d’abord l’âme et le coeur des gens …

    L’histoire du bus est terrible – le père a inculqué en trente secondes à sa fille une idée d’elle-même absolument fausse et dont elle n’avait pas conscience, d’autant qu’elle n’était même pas noire … stupide et ridicule et oh combien destructeur !

    Moi, quand je vois un black dans la rue, grand – je me dis « whaouh, un beau mec » !!!!

    Je pense aussi que cela dépend des quartiers … de l’habillement, de la manière de se comporter en public.

    Vaste sujet … racisme de la vie ordinaire ; c’est pathétique !

    Mais, nous sommes loin d’être tous comme cela, Dieu soit loué !

    J'aime

    • La petite fille n’était pas noire certes mais pas blanche non plus, du moins elle avait la peau quasiment blanche mais avec des yeux légèrement bridés, un nez un peu épaté et des lèvres bien pleines donc à première vue pas « française de souche » je suppose que ce sont notamment leurs caractéristiques physiques qui font penser au père qu’il est sinon noir (car différent), membre de la catégorie des noirs, les autres, ceux qui viennent d’ailleurs, qui sont mal vus, qui n’ont pas les mêmes droits, etc.
      C’était curieux pour moi mais ce monsieur était totalement sincère dans son sentiment d’être noir et d’être un citoyen de seconde zone de ce fait.

      Il est vrai que je n’ai pas suivi toute l’altercation mais d’après ce que j’ai vu le jeune homme était habillé de façon relativement neutre et propre (jean bleu foncé, pull et blouson en cuir), il parlait normalement, il a dit bonjour au conducteur en entrant, il n’a bousculé personne.
      La dame non plus ne posait pas de problème jusqu’à ce que la dispute commence.
      Nous étions dans un quartier populaire plutôt mixte dont une partie des habitants est originaire d’Asie et un peu moins d’Afrique.
      Tu me diras ce n’est pas la première dispute à laquelle j’assiste et dans lequel se pose un éventuel problème de racisme, dans la rue de Tolbiac.

      C’est nul en tous cas.

      J'aime

  7. My home, the Czech Republic, is strictly monocultural. In fact, we do not resolve any racial or religious problems, except for minor problems with gypsies, but really for the episodes, no mass problem.
    Stereotypes are rooted in the population and because the future is about globalisation, migration people around the world, start in our country to live people of another races, another religion. Czechs birth rate is very low, the proportion of immigrants in the population is getting higher, when we want to be a country with ten millions people, we need them… and I fear that the rigid society not accustomed or ready to it. Although the Czechs are a nation who travel abroad and meet with « different colors » people, at home they do not want those. The government does not provides affect, any prevention, education, and people are confused, do not know how to deal with it. I am a little worried about the future.

    J'aime

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s