« Non mais Allô »


 

 

 

En cherchant une image pour mon précédent billet (ici), je suis tombée sur celle ci-dessous.

En effet, quand on tape quoi sur Google, eh bien on obtient une flopée d’images faisant référence au désormais célèbre « Allô » de la fameuse non moins illustre femme-fesses Nabila (elle le dit elle-même, son principal atout réside dans ses fesses).

« Tout dans le cul, rien dans la tête »?

 

Je note au passage la violence du mâle dominant au-dessus de tout soupçon face à l’idiote de service.

 

allo-quoi-ta-gueule-batman-nabilla-bd-dessin

5 réflexions sur “« Non mais Allô »

  1. MISS Ayo DELE,on peut avoir un beau cul et quelque chose dans la tete lol.Penses-tu que Nabilla est idiote ou joue à l’idiote pour servir sa carrière?c’est le système qui se sert d’elle ou elle qui se sert du système à ton avis?

    J'aime

    • Hello Rita,

      Je crois que tu t’es encore emballée sans avoir bien lu.
      Je ne prétends pas être convaincue que Nabila soit une idiote finie bien que je n’apprécie guère l’essentiel de ce qu’elle « fait » et de ce qu’on en fait médiatiquement.

      En fait je n’ai pas très envie de disserter sur Nabila.
      J’ai pensé écrire à son sujet il y a quelques mois puis j’y ai renoncé.
      Aujourd’hui je crois que ce serait du gaspillage de m’y consacrer sérieusement, quelle se serve du système ou que le système se serve d’elle.
      Il y aurait du cynisme, de la malhonnêteté et même de la saleté dans les deux cas.

      L’image m’a paru intéressante à cause

      – de son côté humoristique, de la confrontation entre un héros mondialement reconnu et un personnage dont comme tu le soulignes on peut se demander si c’est une héroïne moderne avec la part d’exagération extrême, de fulgurance, et de processus industriel qui tient au héros moderne; ou plutôt une anti-héroïne

      – du rapprochement entre un jeune vieillard américain de 74 ans aimé de tous ou presque, faisant figure de mâle dominant hyper viril et irréprochable tant physiquement que moralement et une jeunette franco-afro-orientale bien réelle à la fois encensée et décriée pour son physique parfaitement idéal dans le canon américano-occidental dominant mais partiellement issu des efforts d’autrui (chirurgien, etc.), autant que pour sa moralité douteuse ou nauséabonde pour les uns, hors propos ou triomphante pour les autres, la fin justifiant les moyens.

      – de l’antagonisme et de l’évidence première des sentences assenées par le mâle robuste et productif à la pauvre fille faible et inutile.

      J'aime

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s