Je me suiciderai à 60 ans


J’avais envie de vous parler d’autre chose.

 

En fait non, d’abord je voulais publier des images de mode qui me plaisent, des vêtements colorés, du maquillage, j’ai eu envie de parler d’homosexualité, de bisexualité, j’ai mangé alors que je n’avais plus faim et déja mal au ventre (soyons clairs, je suis folle), j’ai pensé au fait que plusieurs de mes lecteurs réguliers m’ont demandé plus de billets d’humeur, j’ai eu envie de parler d’amour, partager de la musique pop nigériane, manger du chocolat, boire très frais, embrasser quelqu’un, poser ma tête sur les genoux d’un hypothétique bonhomme imaginaire qui serait assis à côté de moi et passerais éventuellement sa main dans mes cheveux, écrire a une amie qui n’en n’est plus vraiment une, enfin je ne sais pas, ce qui me fait penser à écrire à une autre que j’ai largué sauvagement il y a quelques années parce que je me sentais oppressée, là j’ai envie de boire. Peut-être que j’ai soif, ou juste envie d’avoir quelque chose dans la bouche? J’ai remarqué un besoin d’avoir quelque chose dans la bouche et un besoin d’avoir un point d’appui.
Je me demande quel est le rapport entre tout ceci et le titre.

 

J’abandonne momentanément mes digressions pour vous parler de cette histoire de suicide dont je ne sais pourquoi ni comment elle m’est venue à l’esprit aujourd’hui. Je n’ai aucune envie de mourir pour l’instant. J’ai une liste de cheesecakes et de macarons à goûter d’abord et envie d’un brunch!
J’y retourne pour vous dire, on s’en fiche, hein, que je suis le genre de personne qui a rarement soif. Mais pourquoi?

 

Quand j’étais plus jeune j’avais décidé de me suicider à 50 ans, qui me semblaient être l’extrême limite acceptable pour tirer ma révérence sans être trop dégradée, sans être devenue une vieille conne pénible.
Il y a quelques années j’ai révisé ma position pour passer à 60.
Sans vouloir mourir consciemment et  sérieusement (voir un psy pour les détails) à 60 ans, je ne parviens pas à aller au-delà pour l’instant.
Pour autant, il m’arrive de m’imaginer avec des enfants et des petits-enfants courant partout que je chouchouterais.
Vous vous voyez vieillir? Ça vous effraie? Avez-vous envie de vivre vieux?

 

Je passe du coq à l’âne mais il y a quelques semaines, l’affaire de l’homme dont la famille se déchire pour décider s’il faut le laisser mourir ou le maintenir dans son état a fait se demander à un commentateur si nous appartenions définitivement à nos parents.
Depuis, la question me hante et je ne cesser de constater que le droit et les normes sont construits et vécus dans l’idée que nous appartenons à nos parents, quand bien même nous serions des individus, uniques, adultes, émancipés, indépendants (?).
Est-il souhaitable de poursuivre sur cette voie? Pouvons-nous nous en sortir? Est-ce un fatalité? Est-ce immuable?

 

Pouvons-nous penser avoir le droit de décider du moment et des circonstances sinon des moyens de notre mort?
Appartenons-nous à la terre?
Appartenons-nous aux dieux et aux esprits?

 

J’ai oublié l’autre moitié de ce que j’avais en tête.
J’ai mal au ventre. Je vais prendre un comprimé.
Mon PC émet une drôle de sonnerie que personne, en tous cas pas moi ne lui a demandé.
Mais pour qui se prennent-ils, sonnerie et ordinateur? Impolis.

 

Bonne nuit ou bonjour!

 

P25

18 réflexions sur “Je me suiciderai à 60 ans

  1. Kikou,

    Beaucoup de pensées passent dans ta tête .
    Je peux comprendre que tu ne puisse te projeter au delà d’un certain âge , c’est quelque qui peu être difficile.

    Pour la question d’euthanasie , je peux comprendre que des parents ne peuvent pas laisser partir leur enfant. C’est un acte très douloureux, les parents sont sensés partir avant les enfants !
    Toutefois si je me trouvais dans la même situation, je pense que je laisserai partir mon enfant, je ne suis pas partisante de l’acharnement thérapeutique .

    Passes un bon dimanche MISSS

    J'aime

    • A côté de l’euthanasie, il y a souvent des guéguerres entre parents et enfants, parents et conjoints, parents et petits-enfants…les parents voulant avoir la prééminence parce qu’il s’agit de LEUR enfant, LEUR chose qu’ils ont fabriquée. C’est terrible!
      Bon dimanche àtoi aussi.

      J'aime

  2. La vie est faite de différentes phases, et la vieillesse en est une. Ne sachant pas ce que nous réserve le future, il est difficile de se fixer ce genre de deadlines. Peut être que tu péteras la forme à 60ans « bon j’exagère un peu LOL »…
    bisous!

    J'aime

  3. tu te poses trop de questions certaines légitimes d’autres inutiles. Le meilleur conseil que je puisse te donner c’est une chose après l’autre et en attendant, vis déjà le moment présent. Tu auras le temps de penser à demain plus tard. Je suis certaine qu’après cela plus de sonnerie de PC ni de mal au ventre ou de migraines. Bon dimanche Miss et longue vie au-delà de tes espérances

    J'aime

    • Merci Mélodie.

      Tu as raison , je me pose trop de questions.
      Je suis quasi incapable de vivre le moment présent et souvent quand j’essaie, soit je n’y arrive pas parce que je m’inquiète du passé et de l’avenir, soit je commets des excès que je regrette ensuite. Ce n’est pas forcément grave, je parle de dessert inutile ou trop sucré, un bracelet en plus, une 18ème robe bleu électrique… ou, autre option, je ne me sens pas moi-même.
      Enfin, j’essaie quand même, je me permets d’être plus spontanée, plus confiante.

      Bon dimanche.
      Bisous.

      J'aime

  4. Allez, mange tes macarons, ça te remettra les idées en place 🙂
    A l’âge de 16 ans, je disais à ma mère que je me suiciderai à 40 ans… j’en ai dépassée 50 et ma vie a commencée.
    Tout est relatif… Bisous

    J'aime

  5. aaaaaaaaaaaaah, enfin des mots d’Ayo ! entre temps tu faisais plus « Desmo » comme Desmo Design (Styliste Togolais) avec tes photos. J’ai adoré les asiatiques maquillées. Si la chine est entrain de conquérir le monde, ses beautés ont depuis conquit mon coeur. Enfin bref! le suicide, j’aurais pu faire tout un article là dessus si j’avais eu un peu de temps… juste dire que c’est une thématique quasi-régulière. Le thème « Suicide » semble te tenir à coeur. Rappelle toi ton article « Tentative de suicide de mon ordinateur » qui m’a fait marrer (je suis technicien informatique) et puis là, retour vers le suicide (ou le futur c’est selon). A croire que tu fais du blog or die? blog or die trying? blog to die? blog till you die? Die Blog? (ça fait plus allemand, ach! warum!) Je ne sais pas si Roméo et Juliette, formidable romance digressant sur le suicide collectif ou bipartite t’auras inspiré. Suicide par le Cid (Suis Cid) de Corneille (tu l’as lu et t’as eu envie de te pendre, la guerre d’abord, l’amour après), tu demanderas peut-être à une meduse : « pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes »? (là c’est du Racine)… le suicide est à la mode chez les talibans, commandos suicide, suicides de pilotes japonais sur pearl harbor… le gars qui s’appelle Cid chez corneille, j’imagine, il a dit un jour : bonjour, j’suis cid, tout le monde a cru qu’il voulait se tuer, oh mon dieu! bon, j’ai fini de divaguer, je n’ai pas de chute, ce qui est tout aussi suicidaire… un homme est allé à l’hôtel, il demande une chambre à l’étage; le maître d’hotel lui répond : « nous n’avons que des chambres au rez de chaussée monsieur, l’étage est complet. C’est pour un séjour »? « non, c’est pour un suicide », sur ce, il s’en alla…

    J'aime

    • J’aime bien la blague!
      Effectivement ce blog manquait de texte et j’ai préféré faire une pause plutôt que de balancer des images sans y prêter grande attention.
      Il va y en avoir à nouveau, beaucoup mais elles auront des raisons d’être là.
      Au moins pour moi.

      Le suicide fait partie de la vie, ça arrive tout le temps, bien qu’on le cache assez souvent sous un « accident » ou « une courte maladie ».
      D’ailleurs je me demande si cela fait une grande différence pour les gens qui reçoivent les faire-part , que la maladie ait été courte ou longue s’ils ne savaient pas déja que la personne était malade.
      Je crois que ça ne me fait pas d’effet particulier, c’est soit « Oh c’est vraiment soudain » soit « Oh le pauvre » sans vraiment y réfléchir.

      Au sujet des suicides informatiques je cherche un logiciel capable de récupérer
      – des fichiers musicaux qui ont disparu de ma carte mémoire micro SD quand je l’ai transférée d’un téléphone à l’autre, j’en ai récupéré environ 1/15ème grâce à Recuva mais le reste me manque
      – des fichiers de divers types plus ou moins disparus de mon disque dur interne Je sais qu’ils y sont toujours car ils occupent de la place et PC Inspector File Recovery en retrouve une partie mais impossible de les récupérer pour les stocker quelque part. Soit dit en passant le logiciel ne détecte pas la carte micro SD du téléphone…
      Si d’aventure tu as des idées,je prends.

      J'aime

  6. Allez, allez Miss Ayo ! A 60 ans, tu seras largement fringante et ce n’est pas vieux, sauf si tu t’en persuades ! Au contraire, vois les choses de manière positive et projette-toi de manière heureuse afin de te créer ton propre avenir. Il y a des moments un peu difficile dans la vie, des moments de doutes, mais sois patiente avec toi même, détache-toi de ces moments de spleen et surtout reste persuadée que tu en sortiras triomphante.

    J'aime

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s