Termes à bannir du français parlé et écrit du Québec


La République viendra

Au Québec, seule une minorité de gens sait parler et écrire en français de façon impeccable. Pourtant, il paraît que plus de 80% de la population québécoise affirme pouvoir converser en français selon le dernier recensement fédéral. Voici une liste non exhaustive des erreurs que font bien des Québécois lorsqu’ils parlent ou écrivent en français.

  • Appel de longue distance: Anglicisme. On parle plutôt d’un appel interurbain.

  • Bain: On ne prend pas un bain dans un bain! On le prend dans une baignoire.

  • Bobette: Caleçon.

  • Bol de toilette: Ce terme est un anglicisme masqué (toilet bowl) que le Québec utilise pour se donner une bonne conscience par rapport à la France. Le terme exact est « cuvette ».

  • Bord: Désigne une extrémité d’un côté ou un arête. Le mot « bord » ne désigne pas un côté.

  • Breuvage: Je ne veux plus voir ce mot-là dans les menus des restaurants et des bars. Un breuvage…

View original post 991 mots de plus

3 réflexions sur “Termes à bannir du français parlé et écrit du Québec

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s