Ouh Michael!


C’est fou mais il me manque.

Michael Jackson me manque.

De mauvaises langues (« On vous connaît! » ;-)) pourraient lancer que c’est parce que je m’ennuie que j’ai le loisir de penser, ressentir et dire celaa mais point n’est question d’ennui ici.

 

 

Il y a des gens célèbres, des artistes surtout, que je n’ai pas connus personnellement mais qui me manquent. Quoiqu’on aie pu découvrir après leur mort d’ailleurs.

Concernant Michael je ne sais toujours pas où est la vérité quant aux accusations de pédophilie, dysmorphophobie, folie….

Est-ce que des personnes célèbres ou anonymes mais que vous ne connaissiez pas personnellement vous manquent aussi?

Autant Michael, Lady Diana, Whitney Houston, Amy Winehouse et d’autres me manquent, autant des personnes que je croisais à la boulangerie ou à La Poste me manquent aussi. Les deux dernières, je leur en veux, elles m’ont saoulée avec leurs mauvaises manières.

Est-ce parce que je les aimais bien?

Parce qu’ils m’impressionnaient?

Parce que leur disparition crée une rupture et désorganise mon environnement?

Parce qu’elle me ramène à ma future disparition?

 

 

Tant que nous y sommes, pensez-vous à votre mort? La craignez-vous? La préparez-vous?

J’y pense de temps à autre et j’ai parfois peur mais en général je le vis bien, il m’arrive même d’être pressée d’en finir. Il ne s’agit pas de me suicider mais d’être délivrée des contingences matérielles et problèmes divers.

Je prépare parfois ma mort, je vous l’avais dit, je crois, j’avais prévu plus jeune de me suicider à 40 ans, puis à 50, puis à 60 ans. Je n’ai pas envie de me suicider mais la barrière des 60 ans est toujours présente. J’ai l’impression (j’abuse de cette expression, des suggestions de variantes?) qu’au-delà, la probabilité de devenir un vieux con est trop grande pour que la majorité d’entre nous y échappe.

J’ai pourtant adoré mes grands-parents et mes arrières-grands-mères. J’ai même connu une délicieuse arrière-arrière-grand-mère qui a vécu au moins 104 ans sans chercher à nous fausser compagnie en douce.

Je prépare mon enterrement, je crois bien que je préfère être enterrée.

J’ai néanmoins prévu de donner mes organes donc si ça se trouve, à la fin il n’y aura pas grand-chose à enterrer. J’imagine cependant que, toutes choses étant égales par ailleurs (mais j’espère que les choses vont changer), si je meurs dans un obscur pays africain personne ne va se fatiguera à prélever quoi que ce soit.

J’ai choisi plusieurs musiques et des fleurs. J’ai choisi des couleurs. Je les mettrai sur le blog tiens!

Il nous arrive de parler de nos futures obsèques avec mes parents, mon frère et ma sœur, ce que mon père déteste. Il ne comprend pas que nous puissions y penser et encore moins en parler, ça le choque à chaque fois.

Vous aussi?

Il finit généralement par s’énerver et s’en aller. Ce, d’autant plus qu’on lui dit souvent qu’on ne tolérera pas la pagaille et les manifestations tapageuses communément appréciées dans sa région d’origine.

En écrivant je réalise son ambivalence : d’une part il proteste énergiquement à l’évocation du sujet, d’autre part, il a bien un avis dessus, qu’il s’agisse de ses propres obsèques ou de celles de ma mère (celles de ses enfants c’est vraiment plus qu’il n’en puis supporter).

 

 

Je me souviens que quand j’étais plus jeune, du vivant de sa mère, il refusait également que nous parlions devant elle d’homosexualité et de transsexualité (sujet de grande préoccupation pour moi, les anciens ne l’ignorent pas, la question me fascine, je veux vraiment comprendre).

Monsieur s’imaginait qu’elle ne savait pas que ça existait! Nous avons eu beau arguer qu’étant sa mère elle avait vu et entendu parler d’un certain nombre de choses, il s’arcboutait sur sa position, menaçant de nous renier si nous provoquions une crise cardiaque à notre grand-mère (qui a finalement réussi à mourir sans notre participation).

Bien évidemment, cela me fait penser au scandale qui anime la France actuellement, concernant les images de la dernière campagne de prévention contre le VIH/SIDA qui met en scène des couples homosexuels. Je ne les ai pas toutes vues mais je ne comprends même pas le problème. Ne serait-ce que sur un plan purement logique, puis un plan statistique, comment toucher les gens si on fait semblant d’ignorer leur existence?

Encore une fois, même en pays de « Liberté, Égalité, Fraternité », on se trompe de combat, avec des réactions primaires pour ne pas dire sauvages, ce qui n’empêchera pas d’essayer de donner des leçons aux autres dans 3 semaines…

 

 

Michael me manque toujours.

C’est très bête mais je n’avais pas envisagé qu’il pouvait mourir. Encore moins avant moi. C’est con. C’est un mythe. Les journalistes français surtout et d’ailleurs aussi abusent de ce mot pour l’appliquer à tout et n’importe quoi mais pour le coup Michael est un mythe. J’ai l’impression (Encore!) étrange qu’il était plus mythique de son vivant que mort mais je ne crois pas qu’on l’oubliera.

En matière de langue française je milite pour l’interdiction totale à commencer par la France de l’expression « monstre sacré » dont on nous rebat les oreilles. Je n’en peux plus et ça n’a plus de sens si tout le monde est un monstre sacré. Arf!

 

 

Il faut que j’aille chez le coiffeur (un terrible phénomène qui m’a mise sur 1 pied dernièrement).

Ouh, Michael!

 

yy

17 réflexions sur “Ouh Michael!

  1. Hello, quelques réflexions : Bob Marley me manque (Amy aussi depuis que j’ai vu le reportage sur sa vie) ainsi que mon ancienne pharmacienne ; Michael ne me manque pas car j’ai l’impression qu’il est toujours en vie; poste une photo de ta nouvelle coiffure sur le blog ! ; je te vois bien préparer tes obsèques comme un mariage, avec beaucoup de fleurs et une superbe déco 😂 mais je suis sure que plus tu approcheras de l’âge que tu t’es fixé, plus tu le repousseras !

    Aimé par 1 personne

    • Hello Miss A,

      Merci de participer!

      Tu as bien raison, je prépare mes obsèques comme un mariage (avec moins de fioritures tout de même), je veux les mêmes chansons pour les deux. Il y en aura moins pour l’enterrement mais je veux beaucoup de musique et joyeuse, pas que des mélodies et paroles larmoyantes, avec un assortiment de fleurs blanches, des drapeaux, etc.

      Possible que je me laisse vivre au-delà de 60 ans.
      Je m’imagine parfois avec des petits-enfants et des arrière-petits-enfants (ou arrières?) à qui

      Je n’ai pas voulu regarder le documentaire sur Amy, je ne suis pas encore d’humeur (je suis compliquée il paraît, pour certaines choses très banales, j’ai besoin de trouver le bon moment, d’être dans les bonnes dispositions). Je craignais aussi de pleurer comme une madeleine et que ça me démoralise pendant 2 mois. Je suis dingue.

      J'aime

      • Le documentaire sur Amy est super ! Je te le conseille, quand tu seras d’humeur. Oui, il est triste mais il montre une personnalité surdouée, attachante, destroy, paumée.

        J'aime

      • Elle est toujours là mais comme j’ai déménagé je ne vais plus chez elle. Cela dit elle n’est qu’à 10 minutes à pied donc si je ne suis pas satisfaite des autres j’irai la voir. C’est une vieille dame cool qui n’essaie pas de me vendre tout son magasin pour un simple rhume, comme certains.

        J'aime

    • Si certains me manquent, je suis parfois soulagée de la disparition de certaines personnes, contente que le monde soit un peu plus sain et qu’ils n’aient plus l’occasion de m’embêter, pour ceux que je connais.

      Je suis totalement contre cette habitude qui eut qu’on ne dise pas de mal des morts, qu’ils deviennent tout à coup saints.

      J'aime

    • En ce moment j’ai une coiffure intermédiaire entre un mic-mac de cheveux de toutes sortes (aspect, longueur, texture) et un futur crane rasé (j’en ai trop marre), qui ne ressemble à rien.

      Monsieur le coiffeur s’est vexé l’autre fois parce que je n’ai pas voulu le laisser couper à sa guise. Non parce qu’il faut que les coiffeurs comprennent qu’une fois qu’on a.trop coupé on ne peut pas faire grand chose donc il vaut mieux y aller progressivement.
      Du coup il n’est pas allé jusqu’au bout de la coupe et j’ai renoncé à passer le voir (ou un autre) hier.

      Quand j’aurai une tête potable,je publierai des photos.

      J'aime

Laisser un commentaire - Leave a comment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s